La Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies


La Convention relative aux droits de l'enfant (1989) des Nations Unies joue également un rôle important dans l’accomplissement du travail de notre bureau.

La Convention renferme plusieurs clauses et articles. Ces articles établissent les droits de l’enfant. Ils précisent également les rôles et responsabilités des familles et des gouvernements dans l’application de ces droits. Le Canada a signé la Convention en 1991.

Parmi les nombreux droits de l’enfant cités dans la Convention, mentionnons:

  • le droit à un nom et une nationalité
  • le droit à une nourriture saine et un environnement sûr
  • le droit, dans toute la mesure du possible, d’être élevé par ses parents
  • le droit à l’éducation
  • le droit de participer, en famille, à la vie culturelle et sociale
  • le droit d’être protégé contre la violence

Il est important de se rappeler que tous les articles de la Convention sont interconnectés. Ils ne peuvent être séparés les uns des autres. Aucun des articles ne peut être interprété seul. En termes pratiques, tous les articles doivent être pris en compte lorsque sont prises des décisions affectant les enfants et les jeunes.

Notre personnel se sert de la Convention comme d’une ressource incontournable. Elle guide nos spécialistes de la défense des enfants et des jeunes dans leur travail auprès des jeunes personnes. Elle sert souvent de référence dans le cadre de nos examens des politiques et des programmes des ministériels. Nous travaillons aussi pour faire en sorte que tous les Nunavummiut comprennent la Convention et le rôle des droits dans le renforcement des individus, des familles et des collectivités.