Notre histoire


Le chemin qui a mené à l’établissement d’un bureau du représentant de l’enfance et de la jeunesse au Nunavut témoigne de la détermination de nombreux Nunavummiut!

Le Nunavut est officiellement devenu un territoire distinct en 1999. La même année, Debbie Gray, une enseignante de Cambridge Bay a plaidé en faveur d’un défenseur territorial des droits de l’enfance. Elle était d’avis qu’un défenseur indépendant pourrait aider le gouvernement à répondre aux besoins particuliers des enfants.. Alors maire de Cambridge Bay, Keith Peterson a bientôt porté la question à l’avant-scène publique. En réponse, le nouveau gouvernement du Nunavut entreprit d’étudier la question en 2001. Il s’est dit d’accord avec le fait que les besoins des enfants méritaient une attention et un soutien particuliers. Mais, il ne s’est pas immédiatement engagé à créer un bureau indépendant.

Au cours des neuf années subséquentes, les gouvernements successifs continuèrent de travailler à ce projet. Un premier secrétariat de l’enfance a vu le jour. Ce groupe de travail fut par la suite élargi pour inclure des organismes à but non lucratif et fut reconnu sous le vocable de « Promesse du Nunavut envers les enfants et les jeunes ».

Puis, en 2009, le gouvernement, sous la direction de la première ministre, Eva Aariak, publia le Mandat Tamapta (2009-2013). Ce document identifiait la nomination d’un représentant de l’enfance et de la jeunesse comme étant un projet privilégié. Ceci représentait une sérieuse avancée. Le gouvernement du Nunavut venait de clairement s’engager à créer un poste de représentant indépendant de l’enfance et de la jeunesse..

Une fois cette priorité établie, le ministère de l’Exécutif et des Affaires intergouvernementales prit la tête d’un comité directeur composé de différents ministères et autres intervenants clés, dont la Nunavut Tunngavik Incorporated. Plusieurs réunions et consultations furent tenues. Les travaux ont interpelé Tuttarvit, Inuit Qaujamajatuqangit Katimajiit, des coordonnateurs jeunesse, d’autres bureaux de défense des jeunes du Canada, l’Unicef Canada, des comités de santé communautaire, différents travailleurs de proximité ainsi que le grand public.

En 2012, la première version de la Loi sur le représentant de l’enfance et de la jeunesse était achevée. Environ une année plus tard, le 17 septembre 2013, la Loi sur le REJ était adoptée par l’Assemblée législative du Nunavut. Le 16 juin 2014, la première représentante de l’enfance et de la jeunesse, Sherry McNeil-Mulak, était nommée. Le bureau du REJ ouvre officiellement ses portes le 30 septembre 2015.

Entre 1999 et 2015, plusieurs Nunavummiut – leadeurs et employés du gouvernement jusqu’aux membres du grand public – ont contribué avec passion et ont appuyé avec entrain la création éventuelle de notre bureau. Ils sont tellement nombreux que tous leurs noms ne peuvent être listés ici. Par contre, certaines personnes et organisations clés se doivent de l’être, notamment les députés Keith Peterson et Rebekah Williams, Ron Elliot et Johnny Ningeongan; Brenda Jancke; Elwood Johnson; David General, l’Association des municipalités du Nunavut, le gouvernement du Nunavut et la Nunavut Tunngavik Incorporated.

En tant qu’équipe, nous nous sentons privilégiés de pouvoir concrétiser le travail de ceux qui nous ont précédés.